Qui sommes nous?

Notre collectif est issu de rencontres et d’échanges autour de centres d’intérêt et de visions communes. Nous partageons de multiples compétences et expériences complémentaires dans les domaines de l’agriculture, la gestion de l’eau, l’animation, la culture, la cuisine, le travail social ou encore le paysage. Le croisement de ces qualifications nous a naturellement menés à vouloir porter un projet collectif touchant à l’alimentation et à sa production dans un cadre écologique.

C’est ainsi que nous avons répondu à un appel à projet de la métropole de Montpellier pour mobiliser 4,8ha de terres agricoles au domaine de la Condamine. Suite à notre candidature nous avons été désignés lauréat de l’AAP en 2016 et nous sommes installés au domaine de la Condamine depuis Mai 2017.

FERME

Sur la ferme nous mettons en place un projet autour d’une agriculture biologique intégrée dans un système écologique, pour cela nous pratiquons:
Maraîchage biologique diversifié avec commercialisation en circuit court. Nous vendons nos légumes au supermarché coopératif La Cagette, à CityZen Market ainsi qu’en vente directe à la ferme.
Aménagement et gestion du domaine en Agroforesterie.
Accueil pédagogique à la ferme autour des thématiques de l’agriculture, l’alimentation, le faire ensemble et l’environnement.
Accueil d’événements culturels, en partenariat avec l’association Les Jardiniers Toqués avec des artistes locaux et de la restauration issue en majorité des produits de la ferme.

Pour l’instant et durant 3 ans nous sommes en contrat CAPE (Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise) au sein de la Coopérative d’Activité et d’Emploi TERRACOOPA. Elle soutient notre installation et la création de notre activité par une dynamique collective, un hébergement juridique et la mutualisation des moyens de production. Plus d’infos: https://www.terracoopa.net/

URBAINE

A 15mn à vélo de l’hyper centre ville, la ferme de la Condamine est située à la limite Est de la ville de Montpellier, dans le quartier du Millénaire, entre des bureaux d’entreprises, le quartier Montaubérou, un hôtel et SPA de luxe et un quartier « connecté Eurêka » en cours de construction.

Le territoire de proximité de la Ferme est un environnement à multiples facettes, à tel point qu’il est difficile à qualifier. Il est en forte mutation, prit en étau entre les différentes tensions immobilières qui sont à l’œuvre dans les grandes villes : forte croissance démographique et nécessité de développer l’offre de logement ; développement de l’activité tertiaire et commerciale dans les périphéries ; nécessité de plus en plus forte de maintenir des « ceintures vertes et nourricières » à proximité des villes. Ainsi, ce territoire présente à la fois les caractéristiques du milieu urbain, périurbain et rural.

COLLECTIVE

Nous faisons le choix de travailler en collectif coopératif, modèle qui nous paraît être une bonne alternative au monde du travail dit « classique ». L’idée est de remettre de l’humain dans le travail en le plaçant au centre de son activité.

Travailler en coopération se traduit -entre autre- par une absence de lien hiérarchique, des prises de décisions collectives, le partage des tâches, la polyvalence, la responsabilisation individuelle et collective et l’équité dans la répartition de l’argent.                                                                                             Pour cela il est nécéssaire de mettre la parole au centre de la culture collective, nous nous sommes organisés autour de temps de réunions qu’ils soient organisationnels, opérationnels ou décisionnels animés tour à tour par chacun.e d’entre nous. Ce mode de travail étant peu habituel dans notre société nous expérimontons au quotidien ses bienfaits et ses difficultés.

Afin de cultiver notre vie de groupe nous n’hésitons pas à nous former et à nous faire accompagner. A ce titre nous sommes accompagnés par l’ATAG (Association Tarnaise pour une Agriculture de Groupe) et avons intégré le réseau REPAS (Réseau d’Echanges des Pratiques Alternatives et Solidaires) composé de structures collectives. Nous participons à la formation du compagnonnage proposée par ce réseau en étant notamment structure d’accueil pour des compagnons. Plus d’infos sur la formation: https://www.compagnonnage-repas.org/

Dans cette dynamique de partage et de transmission nous accueillons régulièrement des personnes en stage. (BTS Gestion Protection de la Nature, Bac Production horticole, Master 2 Economie Sociale et Solidaire…)

CONDAMINE

La Condamine est le nom historique de la ferme que nous avons souhaité conserver. Ce nom est donné à la terre arable dans certaines régions du sud de la France. Arable qualifie une terre dont la nature rend le labour possible, ou sa culture productive.

Avant notre arrivée l’ensemble du domaine a été cultivé à partir des années 70 par une famille jusqu’en 2010. Par la suite les parcelles on été cultivées en céréales (conventionnel) en 2014. En 2015, plus de la moitié des parcelles a été cultivée en culture conventionnelle ou simplement labourée, le reste étant laissé en friche.

Il nous paraît indispensable d’associer notre activité de production agricole à la création et à la gestion de milieux naturels. Nous souhaitons ainsi continuer la restauration du patrimoine agricole de la Condamine pour faire de ce lieu de production également un espace de préservation et de conservation de la diversité vivante.